Bien-être

Ma rentrée en pleine forme

La rentrée en pleine forme

Sans une alimentation suffisante et riche en nutriments, une activité physique régulière et un sommeil réparateur, l’organisme souffre et le moral également ! Et un petit coup de pouce avec des compléments alimentaires, c’est possible et c’est parfois bienvenu.
Quelles sont donc ces bonnes bases ?

Bouger régulièrement

C’est aussi bon pour le corps que pour la tête. L’activité physique stimule la production d’endorphines qui sont les hormones du bien-être. Elle favorise aussi les liens sociaux et relationnels. L’être humain n’est pas fait pour vivre seul. Et elle permet de gagner en confiance et en estime de soi. Que d’antidotes à la déprime ! Le weekend, une petite marche en forêt ou même dans le parc du coin est aussi reposant et reconstituante qu’une grande sieste. Tout le monde a droit à son petit coin de nature. Inutile de viser le marathon. Marchez le plus possible chaque jour et gardez-vous une heure d’activité physique par semaine.

Dormir suffisamment

Le manque de sommeil affecte toutes les fonctions du corps, y compris la mémoire, le cœur et l’humeur. C’est 7 à 8 heures de sommeil qui sont recommandées chaque nuit. On peut essayer d’aller se coucher 10 minutes plutôt pendant trois jours de suite. Puis 10 autres minutes les 3 jours suivant jusqu’à gagner une heure. On va veiller à conserver ce même rythme, se coucher et se lever à heures régulières, même en week-end ou en vacances.
La régularité n’empêche jamais quelques folies, mais dans la durée, elle est gage d’équilibre.

Dans votre chambre, les antennes, les câbles, le téléphone, les chargeurs, les chaînes hi-fi altèrent le sommeil car ils ne permettent pas à la régénération cérébrale de se faire correctement.
Mieux vaut aérer 10 petites minutes le matin et le soir, pour renouveler l’oxygène. Cela peut aussi vous éviter de dormir dans une chambre trop chaude : 18°C devraient être un maximum. Lorsque le corps se refroidit, cela favorise l’endormissement.
On peut aussi humidifier l’atmosphère en posant juste un bol d’eau sur le radiateur… sauf si c’est un convecteur !
Et puis, vous pouvez être créatif et trouver votre propre rituel : une tisane de passiflore ou de valériane, un bon livre, un massage, un exercice de relaxation ou encore une émission de radio que vous écouterez les yeux fermés. Tout ce qui vous éloigne des écrans est bénéfique car leur lumière bleue retarde la sécrétion de mélatonine et donc l’endormissement.

Manger « gras » ?

Lorsqu’on donne à l’intestin un mauvais carburant, le système immunitaire s’en trouve perturbé. Cela a un impact sur les neurotransmetteurs, nos messagers chimiques associés à la vigilance, à la gestion du stress et à l’entrain. Il ne faut pas négliger les cétones : ce sont les composés issus des graisses et produits par le foie. Ils permettent de conserver un niveau d’activité physique et mental optimal, avec un regain d’énergie et une facilité à se concentrer.
A ce titre, le régime cétogène est riche en protéines et en acides gras saturés et insaturés.

Voyons une journée type :

Petit déjeuner

Un thé ou un café, du beurre bio, des œufs, du jambon, du saumon fumé ou même du fromage comme du parmesan et de l’edam qui sont riches en acides aminés et qui favorisent la production de dopamine, d’adrénaline et de noradrénaline, très impliqués dans la régulation de l’humeur.

Déjeuner

Une viande ou un poisson avec des légumes crus ou cuits, de l’huile de colza et éventuellement une tranche de pain au petit épeautre ou un petit bol de féculents.

Collation

Des fruits secs ou frais.

Dîner

Des légumes avec des sardines à huile d’olive, des harengs ou des maquereaux qui sont des poissons riches en oméga-3, ainsi que les coquillages, les crustacés ou par exemple une bonne soupe de poisson.

Des compléments tout doux

Le magnésium joue sur vos capacités de concentration et la régulation de vos humeurs. Vous pouvez choisir une formule qui associe des vitamines B, celles qui facilitent son absorption à raison de 300 mg par jour. On trouve du Magnésium dans l’avocat par exemple Les cures de 3 mois se prennent comme suit : 3 semaines de complémentation puis 1 semaine d’arrêt et on recommence. Ou bien du lundi au vendredi et on ne prend rien le weekend.

La spiruline est une algue très peu calorique mais très riche en protéines plus assimilables que la viande, en vitamines A, B et ER, en oligo-éléments (fer, calcium) et en oméga-6, de bons acides gras.

Les acides gras essentiels sont les oméga-3 et oméga-6, qui favorisent l’équilibre émotionnel et le fonctionnement optimal de vos cellules cérébrales.

Le tryptophane est un acide aminé qui aide à lutter contre la déprime. On les trouve sous forme de granions ou de comprimés.

Les huiles essentielles pénètrent très vite dans le sang. Elles sont donc à utiliser avec la plus grande des précautions. Là, sur l’emballage, on ne vous aura pas noté la posologie. Il vaut mieux demander conseil à un professionnel, un aromathérapeute par exemple. Et prendre garde à l’exposition au soleil car certaines huiles sont photosensibilisantes.
Le pin sylvestre (à raison de 1 à 2 gouttes diluées dans une cuiller à café d’huile végétale appliquées en massages lombaires) stimule les glandes surrénales qui produisent de l’adrénaline et de la noradrénaline et vous aident à lutter contre le stress.

L’huile essentielle d’orange douce s’occupe de l’irritabilité ou de la fatigue nerveuse et favorise l’endormissement : 1 à 2 gouttes dans une cuiller à café d’huile végétale et vous massez vos poignets après une journée harassante.

La gelée royale.
Elle renferme des oligo-éléments tels que le sélénium, le manganèse, le zinc, des sels minéraux (calcium, magnésium, soufre, potassium, phosphore) et des vitamines. Elle vous donne un bon tonus et elle est encore plus efficace associée à du ginseng. On la trouve généralement sous forme d’ampoules.

Le bon rythme ?

C’est toujours vous le maître en votre demeure et c’est vous qui savez mieux que quiconque faire les bons choix : activité, alimentation, complémentation (couleur, format, texture). C’est ce que vous observerez en premier lieu.

Interrogez-vous : « De quoi est-ce que j’ai envie pour aller mieux ? », « Qu’est-ce qui correspond le mieux à ma personnalité, à qui je suis et surtout à ce que je veux pour moi ici et maintenant ? » Quel que soit votre niveau de forme, vous vous le devez : veiller à vous faire plaisir avant tout.