Santé

La médecine douce pour se soigner

Se soigner par medecine douce

Face à l’apparition de maladies encore inconnues ou de plus en plus étranges, la médecine moderne se lance dans des études fastidieuses et pratique des essais qui ne sont concluants qu’après de nombreuses années.

La question se pose alors de savoir si la solution à tous ces maux ne se trouve pas plutôt dans la médecine douce, une méthode pour guérir au naturel, mais aussi pour profiter d’un savoir qui a fait ses preuves depuis très longtemps.

De plus, il s’agit d’un domaine qui connait de nombreuses disciplines, en voici les plus connues :

La mésothérapie

La mésothérapie se base sur un traitement qui n’utilise qu’une infime quantité d’actifs médicamenteux que l’on injecte sous le derme du patient au moyen d’aiguilles.

On tire particulièrement profit des bienfaits de cette technique thérapeutique en cas de douleurs localisées, car les injections directes au niveau de la partie douloureuse sont de nature à agir rapidement.

La phytothérapie

La phytothérapie n’est autre que le terme technique pour désigner la thérapie par les plantes. Son succès revient peu à peu après un oubli du à l’apparition des médicaments génériques ainsi que des traitements à base de molécules synthétiques.

Il s’agit d’une solution biologique efficace pour le traitement des petits maux du quotidien.

A titre d’illustration, la prise de compléments naturels s’inscrit dans le cadre d’un traitement typique par la voie de la phytothérapie.

La sophrologie

La sophrologie, à travers les exercices qu’elle nous fait mettre en pratique, sert à lutter naturellement contre le stress et ainsi à nous aider dans la gestion de nos émotions.

Traitement court, mais adapté sur le long terme, la sophrologie se base sur des exercices de respiration et de concentration propres à apporter la détente physique et partant, le repos psychologique.

Se soigner par medecine douce

L’homéopathie

L’homéopathie quant à elle se base sur l’administration de quantités infinitésimales de remèdes, une technique qui entraine l’effet inverse d’une administration à dose  importante et qui tire sa force de la théorie selon laquelle le corps a la capacité de guérir de lui-même.

Il s’agit d’une médecine douce dont les origines remontent aux années 1800, mais qui est la plus utilisée des Français en quête d’alternatives à la médecine moderne.

L’aromathérapie

Parmi les médecines douces les plus populaires, on ne peut aussi que faire mention de l’aromathérapie qui consiste à tirer profit des vertus des huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

Les huiles essentielles sont alors considérées comme des préparations naturelles dont les propriétés agissent positivement aussi bien sur le physique que sur le mental, mais aussi sur le plan énergétique et le plan émotionnel.